Dossiers

 

 

ZAC du Château Grime

Révision du Plan d’Occupation des Sols

Il est envisagé sur le domaine de Château Grime de réaliser un programme composé d’équipements de sports et de loisirs, d’hébergement hôtelier, de résidences de tourisme et de logements.

L’actuel Plan d’Occupation des Sols classe ce site en zone II NA dont l’ouverture à l’urbanisation ne peut être effectuée que par révision simplifiée du POS avec création d’une ZAC, et en zones ND g et ND gb réservées aux golfs et aux bâtiments techniques nécessaires à leur fonctionnement.

D’après Monsieur BAGUR, l’enquête publique aura lieu du 10 octobre au 11 novembre 2005. …. « il faut que ce soit fait avant janvier 2006, en raison des modifications dans la législation qui l’obligerait à modifier le POS de la commune dans sont intégralité et de passer au PLU ( ?)… »

Le cahier des charges du domaine de Grime annexé au Plan d’Occupation des Sols actuel présente 7 objectifs à la réalisation d’une opération sur ce site :

- développer l’activité touristique

- promouvoir un aménagement cohérent basé sur la pratique du golf

- susciter l’essor de l’hébergement banalisé (hôtellerie, hébergement de groupe, résidence de tourisme….)

- limiter l’urbanisation au nord-ouest du domaine en greffe du village et permettre la réalisation d’une opération communale à l’est du village

- renforcer la coopération intercommunale entre Saint Paul et ses voisins

- préserver la partie sud du domaine de toute urbanisation par un classement approprié

- éviter que l’opération ( qui est d’initiative privée ) n’entraine une charge financière pour la commune.

Tout en conservant ces objectifs, les exigences du projet ont conduit la municipalité à engager une procédure de révision simplifiée de son plan d’occupation des sols, afin de crédibiliser et rentabiliser le projet et mettre en adéquation sa capacité d’accueil avec les équipements et animations proposés.

Impacts du projet

 

Impacts économiques :

- Elargissement de l’offre touristique et sportive au niveau local et régional

- Création de 400 emplois induits environ

- Retombées économiques sur le tissu local importantes ( restaurants, commerces, artisanat)

Impacts paysagers du programme :

Le programme se compose de constructions et bâtiments dont l’architecture et la palette de couleurs s’intègrent dans le paysage en harmonie avec le style traditionnel local.

- réhabilitation du château

- centre équestre

- salle omnisport

- hôtel des sports et des congrès

 

 

 

Impacts environnementaux :

- 280 hectares resteront en espace naturel entretenu et seront pour partie rétrocédés à la collectivité.

Les études naturalistes en cours font émerger les orientations suivantes :

- rationalisation des surfaces défrichées

- gestion écologique des interfaces avec la forêt

- restauration d’espaces ouverts naturels favorables à la biodiversité

- insertion environnementale d’ éventuelles retenues collinaires

- utilisation de graminées adaptées à la sécheresse

- restauration des parties forestières dégradées

- encadrement de la fréquentation

- mis en défend de certains espaces sensibles

La zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique touchant une partie du domaine bénéficiera d’un zonage naturel.

Gestion de la ressource en eau et de l’assainissement :

- L’adduction en eau potable se fera à partir du réseau communal qui est suffisant.

- Une station d’épuration dédiée à l’opération sera réalisée sur son périmètre.

- Concernant l’arrosage plusieurs pistes sont étudiées :

o eaux souterraines : le site est essentiellement constitué de grès ou de granites justifiant une circulation d’eaux souterraines axée sur la fracturation. Les potentialités d’exploitation sont modérées et feront l’objet de validation au terme de forages de reconnaissance.

o eaux de surface : la faible perméabilité de l’ensemble des terrains permet d’envisager un stockage des ruissellements et écoulements dans des cuvettes ou talwegs barrés par de petites digues, ce qui présenterait un avantage pour constituer des réserves incendies de proximité.

o les eaux usées seront traitées par une station d’épuration, suivi d’un traitement tertiaire et d’une stérilisation afin de permettre leur utilisation pour l’arrosage.

o le bilan apports/besoin en eau d’arrosage sera équilibré par un complément en provenance du réseau d’eau brute géré par la société du Canal de Provence.

Le complexe sportif et touristique avec hébergement hôtelier sera organisé autour de quatre pôles :

- un pôle touristique sur 10 hectares orienté vers les sports et la remise en forme : hôtellerie, résidence de tourisme, centre de remise en forme, hébergements pour les sportifs. Il intègre la réhabilitation du château.

- un pôle d’installations sportives sur environ 152 hectares : centre d’entraînement pour le football, le rugby, le tennis, salle polyvalente couplée, académie de golf, parcours de golf 18 tous championship, parcours de golf de 9 à 18 trous.

- un pôle village équestre sur 7 hectares : centre équestre, hôtel familial, résidence de tourisme.

- un pôle habitat sur 32 hectares : habitations groupées en hameau, villas traditionnelles. Par ailleurs la commune réalisera une opération de logements pour les actifs sur les 4,4 hectares qui lui seront cédés par l’aménageur.

Le dossier a été établi par :

Bureau d’Etudes AUDE – Espace Noral – Chemin de Léry 83500 La Seyne sur Mer

Tél : 04 94 06 41 93 - Fax : 04 94 94 03 70 – Mail : aude.urbanisme@wanadoo.fr

retour à l'accueil